Vous êtes ici : Accueil Routage Laboratoire RIP-2

Laboratoire RIP-2

RIP-2 introduit des nouveautés par rapport à RIP-1. Dans cet exercice où chacun prend en charge un routeur, nous allons illustrer quelques unes de ses nouveautés. Ainsi, nous mettrons en œuvre le VLSM sur les adresses 200.200.10.0 et 200.200.20.0, l'agrégation des routes, l'authentification des informations de routage et la diffusion multicast.

R1, R2, R3 et R4 font partie d'un même système autonome (200.200.10.0). R4 donne accès à l'extérieur à travers le réseau 200.200.20.0. Pour créer un certain nombre de sous-réseaux facilement, nous montrons les interfaces LAN automatiquement grâce au « no keepalive » et nous utiliserons des interfaces de loopback. Il est bien sûr inutile de diffuser des informations de routage à travers ces interfaces pour des raisons de sécurité et/ou d'efficacité (passive-interface).

 

 

 

 

La bonne compréhension de l'adressage variable passera par la reconstitution du plan d'adressage complet.

Il est de bonne augure de tester l'authentification des mises à jour de routage. Le principe est simple sur un routeur :

- vous créez une liste que vous nommez personnellement

- vous donner une numéro à une clé d'échange

- vous donnez une valeur à la clé

- vous appliquez la liste à une interface qui diffusera les informations de routage

Il s'agit de constater les routes apprises par chaque routeur via Telnet (R1-R2-R3, R4 et R5). Que constatez-vous ? Est-ce que tous les réseaux sont joignables ?

Ensuite, il s'agit de désactiver l'agrégation automatique (summarization) sur R4 seulement. Que constatez-vous dans les tables de routage des autres routeurs ?

Enfin, désactivons l'agrégation automatique sur R2 et R3. La table de routage de R1 a-t-elle changé ?

En cas de problème ou par curiosité, un degug ip rip s'impose dans cet exercice.

Mots-clés associés : , , , ,