Vous êtes ici : Accueil Routage Notions de base sur les routeurs

Notions de base sur les routeurs

Cet article comporte trois parties : d'abord, un descriptif des mémoires et de la séquence démarrage, ensuite, les notions de ports et d'interfaces et, enfin, une courte introduction sur l'interface de configuration en ligne de commande.

1. Composants d'un routeur Cisco

Un routeur Cisco est un ordinateur dédié aux tâches de routage des paquets IP. Les routeurs Cisco sont conçus à sur base d'une architecture de processeurs (CPU) Motorola Risc. Le CPU communique à travers un Bus sur une carte mère qui connecte différents types de mémoire et des interfaces de communication détaillés ci-après.

1.1. Type de mémoires

 

Mémoire

Contenu

Commande

RAM

(DRAM)

Fichier de configuration courante

Tables de routage

Cache ARP

Mémoire de travail

Cache ND

 

#show running-config
#show ip route
#show arp
#show memory
#show ipv6 neighbors

ROM

(EPROM)

POST

Bootstrap

Mode ROM Monitor ou RXBoot

Trouve et charge l'IOS

 


Flash

(EPROM, SIMM ou PCMCIA)

Emplacement de l'image IOS

Fichiers de configuration supplémentaires

Images supplémentaires de l'IOS

 

#show flash

NVRAM

Fichier de configuration de démarrage

Registre de configuration

 

#show startup-config
#show version

1.2. Les interfaces de communication

Un routeur comporte différents types d'interfaces et de ports.

Les interfaces

Les interfaces permettent au routeur d'interconnecter les réseaux pour le routage et la commutation. Elles sont utiles à la transmission des données sur le média.

En fonction des technologies, on trouvera différents type d'interfaces LAN ou WAN :

  • Ethernet, Token Ring, WLAN, FDDI, etc.

  • Série, Asynchrone, BRI (ISDN), etc

Les ports

Les ports, à proprement parler, permettent de gérer le routeur à distance.

On trouvera :

  • Le port console qui autorisera un communication physique sérielle vers un station de travail sur laquelle est installé un logiciel de communication comme Putty.

  • Le port auxiliaire (AUX) qui permettra une connexion via modem.

  • Les ports virtuels (VTY), donnant accès à la console à travers TCP/IP. Les services (Telnet, SSH, RLOGIN, etc.) sont activés à travers les lignes.

Le document "Câblage sériel, modules et interfaces" donne idée des interfaces de communication spécialement conçues pour les routeurs Cisco.

1.3. Architecture d'un routeur

A titre d'exemple, on trouvera ici l'intérieur d'un Cisco 2811.

 

 

1.4. Gamme de routeurs Cisco

1.4. Gamme de routeurs Cisco

  • Voici un comparatif des différentes gammes de routeurs Cisco.
  • Quelques modèles en 3D.
  • 2. Séquence de démarrage d'un routeur Cisco

    s2-1

    3. Command Line Interface (CLI)

    Un grand nombre de produits Cisco (routeurs, commutateurs, point d'accès, pare-feux, etc.) sont hautement configurable en ligne de commande (CLI) IOS.

    Une commande validée est immédiatement exécutée en mémoire vive. Les commandes répondent à une certaine logique qui généralement suit celle des protocoles mis en oeuvre. Les tâches de diagnostic sont simples et explicites. Une aide performante accompagne ce mode de configuration. Certaines configurations peuvent comporter un grand nombre de lignes mais sont susceptibles de subir des automations (exécution de scripts, traitement du texte, copier/coller en console, téléchargement de configuration en FTP ou TFTP, etc.). L'IOS évolue avec les besoins des clients qui demandent de configurations robustes et lisibles. Par exemple, les valeurs par défaut n'apparaissent pas explicitement dans la configuration. La lecture est simplifiée mais la connaissance des protocoles et du produit devient cruciale. Il s'agit d'un très bon exercice des professionnels du domaine car ce type d'environnement est souvent rencontré.

    Il existe d'autres modes de configuration que la ligne de commande tels que par un navigateur Web ou un logiciel JAVA exécuté en local ou à distance tel que SDM. Mais ces modes nécessitent la plupart du temps une configuration TCP/IP qu'il faudra exécuter en ligne de commande. Ces modes de configuration établissent un tunnel TCP/IP sécurisé pour exécuter les commandes à distance à travers un logiciel client et transférer des fichiers.

    3.1. Hiérarchie CLI

    On trouve au moins trois niveaux hiérarchiques CLI principaux :

    I. Mode utilisateur (User EXEC mode)

    Invite

    Router>

    Accès

    Mode par défaut au démarrage

    Description

    Informations très limitées sur le routeur

    II. Mode privilège (Priviliged EXEC mode)

    Invite

    Router#

    Accès

    Router>enable

    Description

    Informations détaillées et toutes commandes qui ne configurent pas le routeur

    III. Mode configuration globale (Global Configuration mode)

    Invite

    Router(config)#

    Accès

    Router#configure terminal

    Description

    Configuration générale et globale du routeur

    Le mode de configuration global possède des niveaux spécifiques dont, entre autres :

    III. 1. Configuration des interfaces

    Invite

    Router(config-if)#

    Accès

    Router(config)#interface FastEthernet 0

    par exemple ou

    Router(config)#interface serial 0/0/0

    Description

    Configuration spécifique des interfaces

    III. 2. Configuration des lignes (ports)

    Invite

    Router(config-line)#

    Accès

    Router(config)#line console  

    par exemple ou

    Router(config)#line aux

    Description

    Configuration spécifique des lignes (ports)

    III. 3. Configuration du routage

    Invite

    Router(config-router)#

    Accès

    Router(config)#router rip 

    par exemple ou

    Router(config)#router ospf 1

    Description

    Configuration spécifique du routage

    Notons que la commande exit permet de sortir d'un mode en revenant au précédent tandis que la combinaison des touches CTRL et Z ramène au mode privilège, par exemple :

    Router(config-line)# [Combinaison des touches CTRL-Z]
    Router#

    3.2. Aide sensible au contexte

    La commande ? donne la liste des commandes disponibles dans un mode, par exemple :

    Router>?

    La barre d'espacement permet de passer à la liste suivante :

     --More--

    Une commande incomplète directement suivie de ? vous donnera les disponibilités :

    Router#co?
    configure connect copy

    Un commande entière suivie ? vous donne la liste des paramètres suivants immédiats :

    Router#configure ?
    memory Configure from NV memory
    network Configure from a TFTP network host
    overwrite-network Overwrite NV memory from TFTP network host
    terminal Configure from the terminal

    Une commande erronée est renseignée :

    Router#show rnning-config
      ^
    % Invalid input detected at '^' marker.

    Aussi, il y a interprétation d'une commande abrégée si elle n'est pas erronée ou ambiguë :

    Router(config)#int f0/0

    correspond à

    Router(config)#interface FastEthernet 0/0

    ou encore

    Router#conf t

    correspond à

    Router#configure terminal

    Mais si la commande est ambigüe, le CLI le signale :

    Router#show access
    % Ambiguous command : "show access"

    Un début de commande peut être complété par la touche de tabulation :

    Router(config)#int [suivi de la touche TABULATION]
    Router(config)#interface

    3.3. Raccourcis clavier dans l'IOS

    Séquence

    Description

    Séquence

    Description

    CTRL-A

    Début de ligne

    CTRL-P ou bas

    Commande précédente

    CTRL-R

    Réaffichage de la ligne

    CTRL-N ou haut

    Commande suivante

    CTRL-U

    Efface la ligne

    CTRL-E

    Fin de ligne

    CTRL-W

    Efface un mot

    CTRL-F ou droite

    Curseur vers la droite

    CTRL-Z

    Retour au mode privilège

    CTRL-B ou gauche

    Curseur vers la gauche

    TAB

    Complète un commande

    ESC-B

    Ecarte un mot

    Backspace

    Efface un caractère vers la gauche

    ESC-F

    Avance un mot

    Share |
    Mots-clés associés : ,