Objectifs de certification

ICND1 100-105

  • 1.3. Décrire l'impact des composants d'infrastructure dans un réseau d'entreprise Pare-feux Firewalls, Points d'accès Access points, Contrôleurs Wi-Fi Wireless controllers
  • 1.5. Comparer et mettre en contraste les architectures collapsed core et three-tier
  • 1.6. Comparer et mettre en contraste les topologies réseau Star, Mesh, Hybrid


Toplogies du réseau

Dès que l’on est en mesure d’identifier les composants du réseau et leur rôle fondamental, on peut concevoir des topologies du réseau. Cet article vise à présenter différentes topologies conceptuelles en étoile, maillée, point-à-point dans les cadre des technologies étudiées dans le CCNA.

1. Topologies conceptuelles

1.1. Topologies simples en bus, point à point et en anneau

Dans une topologie en bus, un seul canal est partagé par des points multiples. Une rupture de connexion empêcherait tout point de communiquer avec l’autre.

Topologie en bus

Dans une topologie point-à-point, la seule destination est l’autre point. La ligne est un point unique de défaillance (single point of failure, soit un point d’un système informatique dont le reste du système est dépendant et dont une panne entraîne l’arrêt complet du système.) 1.

Topologie point-à-point

Dans une topologie en anneau, la rupture d’une liaison n’empêchera aucun point de communiquer avec l’autre.

Topologie en anneau

1.2. Topologie en étoile (star) et en étoile étendue

Dans une simple topologie en étoile, le point de concentration est un point unique de défaillance. Selon l’endroit d’une rupture dans une topologie en étoile étendue, une partie des noeuds seront isolés les uns par rapport à autres noeuds.

Topologie en étoile (star) et en étoile étendue

1.3. Topologie maillée (total mesh) et Topologie hybride (partial mesh)

Dans une topologie maillée tous les noeuds sont interconnectés entre eux de telle sorte que les communications peuvent résister à des ruptures multiples. La redondance est maximale. Chaque noeud ajouté augmente de manière exponentielle le nombre de liaisons pour assurer le maillage.

Topologie maillée (total mesh) et Topologie hybride (partial mesh)

Dans une topologie partiellement maillée, chaque noeud d’extrémité se connecte à points de concentration.

2. Topologies de base

2.1. Un réseau local LAN simple

Dans la figure suivante, le réseau local (LAN) correspond à une topologie en étoile.

Un réseau local LAN simple

2.2. Un réseau local LAN simple connecté à l’Internet

Un réseau local en topologie en étoile se connecte à un Internet (nuage).

Un simple LAN

2.3. Deux sites inter-connectés avec un Internet

Deux sites sont interconnectés en “point-à-point” par exemple avec la connexion d’un fournisseur de service de type ligne louée (qu’importe la technologie physique utilisée). A priori, les LANs des deux site sont en étoile. L’un des sites connectent l’Internet et offre cette connectivité au second site (à gauche dans la figure).

Deux sites et un Internet

2.4. Un Internet maillé

On trouve dans les deux figures suivantes un Internet totalement maillé (à titre conceptuel). Par contre, les images suggèrent qu’à travers ce maillage, en sur-couche, les deux hôtes d’extrémités se connectent en “point-à-point”.

Un Internet maillé
Une connexion TCP entre un LAN et un serveur dans l'Internet

3. Topologies LAN

3.1. Modèle de conception Cisco Systems

Les modèles de conception de réseau sont exposés dans le document “LAN Design, Conception LAN”.

Les périphériques sont répartis par couches fonctionnelles “Core”, “Distribution”, “Access” qui s’interconnectent entre elles selon certaines règles de conception pour assurer la Haute Disponibilité de l’infrastructure.

Couches "Core", "Distribution", "Access"

Dans ce genre de topologie, une hiérarchie est mise en place avec du maillage.

3.2. Conception LAN avec VLANs

Entre la couche “Access” et la couche “Distribution”, on trouve un maillage partiel. Chaque commutateur de la couche “Access” on une connexion avec deux commutateurs.

Conception LAN avec VLANs

3.3. Topologie Campus LAN

Voici une topologie intitulée “Load Balancing Per-VLAN Rapid Spanning-Tree”, soit répartition de charge par VLANs avec Rapid Spanning-Tree et avec HSRP.

Topologie Campus LAN, Load Balancing Per-VLAN Rapid Spanning-Tree et HSRP

Dans cette topologie, chaque commutateur d’accès (AS1 et AS2) place le trafic d’un VLAN sur un seul et même commutateur de distribution (VLAN 10 pour DS1 et VLAN 20 pour DS2) sur des liaisons distinctes. Par défaut, sans répartition de charge des VLANs sur des liaisons distinctes, l’une d’elle serait nécessairement bloquée et l’autre embarquerait le trafic de tous les VLANs. Au cas où une liaison entre les deux couches venait à tomber, l’autre reprendrait immédiatement en charge le trafic de l’autre VLAN.

Ensuite, dans cette topologie chacun des deux commutateurs est passerelle par défaut pour son VLAN principal et passerelle de sauvegarde pour l’autre VLAN. De la sorte, on assure la disponibilité des passerelle par défaut et un accès vers d’autres réseaux.

Enfin, on remarquera que la connectivité de la couche “Access” ne dépend d’aucun autre commutateur de même couche.

4. Topologies WAN basiques

4.1. Connexion point à point sur une ligne dédiée entre deux sites

Connexion point à point sur une ligne dédiée entre deux sites

4.2. Un maillage WAN de trois routeurs

Un maillage WAN de trois routeurs

4.3. Topologie WAN tunnel GRE

Topologie WAN tunnel GRE

Laisser un commentaire