Objectifs de certification

CCNA 200-301

  • 3.1 Interpréter les composants d’une table de routage

    • 3.1.a Routing protocol code
    • 3.1.b Prefix
    • 3.1.c Network mask
    • 3.1.d Next hop
    • 3.1.e Administrative distance
    • 3.1.f Metric
    • 3.1.g Gateway of last resort
  • 3.3 Configurer et vérifier le routage statique IPv4 et IPv6

    • 3.3.a Default route
    • 3.3.b Network route
    • 3.3.c Host route
    • 3.3.d Floating static

Configuration du routage statique sur un routeur Cisco IOS

On trouvera dans ce document des exemples de configuration du routage statique avec un routeur Cisco IOS.

1. Configuration d’une route statique

En Cisco IOS, une entrée de route statique s’écrit comme une entrée de table de routage.

(config)#ip route <network> <mask> {address|interface} [AD]

où :

  • network : est l’adresse du réseau à joindre
  • mask : est le masque du réseau à joindre
  • address : est l’adresse du prochain routeur directement connecté pour atteindre le réseau
  • interface : est l’interface de sortie du routeur pour atteindre le réseau
  • AD : distance administrative optionnelle (1, par défaut)

2. Premier exemple

A partir du routeur A, le réseau 200.150.75.0/24 est joignable par l'interface Serial 0/0 par la passerelle 192.168.1.2

Par exemple, à partir du routeur A, le réseau 200.150.75.0/24 est joignable par l’interface Serial 0/0 par la passerelle (prochaine adresse IP) 192.168.1.2 :

RA(config)#ip route 200.150.75.0 255.255.255.0 serial 0/0

Notons qu’une route statique “directement connectée” à une interface dispose toujours d’une distance administrative de 0. Le réseau à joindre est censé être directement connecté. Mais cela ne fonctionne que sur les interfaces point à point.

Par contre en précisant l’adresse du prochain saut, la distance administrative sera fixée à 1 par défaut.

RA(config)#ip route 200.150.75.0 255.255.255.0 192.168.1.2

Les routes statiques IPv6 se configurent de la même manière qu’en IPv4 en utilisant la commande ipv6 route. On conseillera d’utiliser des passerelles adressées en Link-local ce qui nécessitera de préciser l’interface de sortie et l’adresse du prochain saut.

3. Second exemple

Exemple de routage statique

Dans cet exemple, en IPv6 on préfère préciser la passerelle par l’interface de sortie et l’adresse Link-Local du prochain saut.

Sur R1 :

R1(config)#ip route 192.168.2.0 255.255.255.0 192.168.3.2
R1(config)#ipv6 unicast-routing
R1(config)#ipv6 route 2001:db8:1ab:2::/64 g0/2 fe80::2

Sur R2 :

R2(config)#ip route 192.168.1.0 255.255.255.0 192.168.3.1
R2(config)#ipv6 unicast-routing
R2(config)#ipv6 route 2001:db8:1ab:1::/64 g0/1 fe80::1

4. Configuration d’une route statique par défaut

Toujours dans le même exemple, qu’est-ce qui nous empêche d’encoder une route par défaut ?

Sur R1 :

R1(config)#ip route 0.0.0.0 0.0.0.0 192.168.3.2
R1(config)#ipv6 unicast-routing
R1(config)#ipv6 route 2000::/3 g0/2 fe80::2

Sur R2 :

R2(config)#ip route 0.0.0.0 0.0.0.0 192.168.3.1
R2(config)#ipv6 unicast-routing
R2(config)#ipv6 route 2000::/3 g0/1 fe80::1

5. Route statique flottante

Une route statique flottante est une route statique qui prendra le relais en cas de rupture de la meilleure liaison. Elle peut servir de mécanisme de backup. Une route statique flottante se configure avec une distance administrative plus élevée qu’une route apprise autrement.

Par exemple, en IPv4, les routes avec une distance administrative de 130 (pour être supérieures à celle de RIP par défaut), en prenant garde de nier les anciennes configurations :

Sur R1 :

R1(config)#no ip route 192.168.2.0 255.255.255.0 192.168.3.2
R1(config)#ip route 192.168.2.0 255.255.255.0 192.168.3.2 130

Sur R2 :

R2(config)#no ip route 192.168.1.0 255.255.255.0 192.168.3.1
R2(config)#ip route 192.168.1.0 255.255.255.0 192.168.3.1 130

Laisser un commentaire